Pastels, couleur de l’enfance

Voici une recette qui m’arrache un sourire. Car les pastels, c’est Cotonou et donc  tout simplement mon enfance. Cotonou et ses vendeuses ambulantes avec des caisses en bois qui commercialisaient ces petites gourmandises pour 25 FCFA la pièce. Et mon Dieu ! Comme c’était bon ! Aha ! Cela vous évoque-t-il quelque chose à vous aussi…